Data, entre mythes et réalités métiers

Par Journal du Net
Publié le 01/08/2019 à 14:43 | www.journaldunet.com
 

Data, entre mythes et réalités métiers

Si la révolution digitale fait souvent les gros titres, c’est aussi pour souligner les inquiétudes que celle-ci peut susciter quand nous réfléchissons à son impact, réel ou fantasmé, sur notre société.

"L’intelligence artificielle va-t-elle détruire des emplois" se demande-t-on chez France Culture, "Intelligence artificielle, reproductibilité et boîte noire : un chaos scientifique ?" s’interroge Slate, ou encore Wired qui décrète : "2017, l’année où nous avons cessé d’aimer les algorithmes" … 

Le mythe de la data toute puissante
Le paradoxe est pourtant fort, puisque cette peur se voit souvent doublée d’une confiance aveugle, presque fétichiste en la donnée qui serait capable, seule ou presque, de produire des éléments de vérité, voire la vérité. La capacité d’apprentissage surhumaine des algorithmes, combinée à un volume de données qui a explosé – et sera multiplié par 45 entre 2020 et 2035, a déjà considérablement ouvert le champ des possibles, de manière aussi extraordinaire qu’incontrôlée. Telles des pythies grecques à la prolifération rapide, les données seraient capables de prédire à peu près tout, sans intervention humaine.