Fintech : les services auxquels croient les fonds… et les autres

Par Journal du Net
Publié le 11/01/2017 à 18:43 | www.journaldunet.com
 

Détection de la fraude, services bancaires aux entreprises, transferts d'argent... Voilà les activités des start-up dans lesquelles investissent Accel Partners, Kima Ventures et autre Partech.

Le financement des fintech par le capital-risque n'est plus ce qu'il était. Au 3 e trimestre 2016, les montants investis ont reculé de 17% par rapport au trimestre précédent, selon KPMG. De là à dire que les fonds se détournent des start-up qui utilisent les technologies pour réinventer les services financiers et bancaires, il y a un pas. Mais certaines jeunes pousses du secteur continuent de retenir leur attention. En tout cas celle des sept fonds d'investissement actifs sur le marché français que le JDN a interrogés.

Fred Destin, associé chez Accel. © Accel Partners

A commencer par celles qui ont investi le marché de la détection de la fraude. "Il y a pas mal de boîtes actives dans ce domaine", constate Martin Mignot, associé chez Index Ventures. Shift Technology, qui édite une plateforme en Saas, est de celles-là. Grâce à l'intelligence artificielle et au big data, la Française donne "un score" en temps réel sanctionnant le caractère suspect ou non des déclarations de sinistres que lui font parvenir ses clients, les compagnies d'assurances. Fred Destin, associé chez Accel Partners, qui a investi dans Shift Technology en 2016, entre dans le détail : "Elle prend l'ensemble des déclarations que lui fournissent les assureurs et les transforme en scénarios intelligibles en français. Si on s'aperçoit que tel genre d'incidents se répète avec tel agent d'assurance, que les remboursements sont trop rapides, ce sont autant d'indicateurs de fraude".

Accel Partners n'est pas le seul fond de capital-risque à s'être laissé convaincre par le potentiel de la start-up parisienne. Otium Venture aurait bien aimé la financer en 2016 lui aussi, comme nous l'a confié Pierre Entremont, investisseur maison. Sans compter Philippe Collombel, directeur-associé de Partech Ventures, qui reconnaît que son concurrent a réalisé un bon investissement. "C'est révélateur d'une tendance, analyse-t-il. On commence à mettre de l'IA et du big data dans la fintech."

"Stratumn et Payfit représentent 30% des investissements venture d'Otium en 2016"

La thématique est aussi d'actualité chez Otium Venture.



Mot de passe perdu

Recevez toutes nos actualités
Marketing

inscrivez-vous à la newsletter
Recevoir la newsletter