Google répond aux questions des référenceurs, lors du SEO Camp’us

Par Blog du moderateur
Publié le 28/03/2019 à 17:31 | http://www.blogdumoderateur.com
 

Vincent Courson de Google répond aux questions SEO des référenceurs. Crédit : iStock/GM Stock Films.

Le sommaire : 

  • Prise en compte des balises rel=prev/next
  • Impact des actions drastiques pour optimiser le budget de crawl
  • Indexation des pages Mentions légales, CGU, CGV, confidentialité…
  • Prise en compte de l’UX, de la vitesse et du pogosticking pour le positionnement
  • Avis de Google sur les concours SEO
  • Référencement de plusieurs pages d’un même site sur une SERP
  • Privilégier une page complète ou plusieurs pages plus ciblées
  • Désaveu de liens
  • Statistiques d’exploration dans la nouvelle Search Console
  • Mise à jour Google de mars 2019
  • Ouverture de l’API d’indexation Google à d’autres types de pages web
  • Interprétation du JavaScript par Google
  • Gestion du Negative SEO
  • Pénalités pour échange de liens

En prime, vous retrouverez quelques informations sur la migration de la Search Console en fin d’article.

Pouvez-vous clarifier la communication de Google sur l’utilisation des balises rel=prev/next ?

C’est le sujet SEO du moment. Ces balises permettent de déclarer que des contenus sont paginés, elles font le lien entre une première page, une seconde, une troisième et ainsi de suite. Elles existent depuis 2011. Des employés de Google ont récemment indiqué qu’elles n’étaient plus prises en compte par le moteur de recherche depuis longtemps, ce qui a provoqué un sentiment de malaise chez de nombreux SEO. Comment être crédible auprès de ses clients lorsque les conseils fournis par Google aux référenceurs diffèrent des communications diffusées plus largement, sur Twitter en l’occurrence ?

We don't use link-rel-next/prev at all.

— 🍌 John 🍌 (@JohnMu) March 21, 2019

La clarification de Google est la suivante : « cet élément n’est plus pris en compte pour l’indexation des pages, mais cela ne signifie pas que vous devez enlever ces balises » . Vincent Courson insiste sur l’intérêt de ces balises : « elles sont utiles dans de nombreux contextes : pour les navigateurs, pour l’accessibilité, ainsi que pour l’exploration ». Ces liens peuvent être suivis, ils sont utiles. En résumé : continuer d’utiliser ces balises.

Concernant la communication de Google : il regrette cet épisode de communication malencontreux et rappelle son rôle chez Google, qui consiste à faire la navette entre les équipes techniques de Google et les professionnels du web (dans les deux sens : pour remonter les problématiques rencontrées sur le terrain et pour communiquer sur les évolutions du moteur de recherche).

Est-il préjudiciable de réduire de manière drastique le nombre de pages proposées pour l’indexation (de 800 000 à 200 000 pages par exemple), dans une logique d’optimisation du budget de crawl et de satisfaction utilisateur ?

On parle ici de sites importants, peu de référenceurs sont directement concernés par ces problématiques. Vincent Courson indique que l’impact peut être important. Il conseille aux entreprises de se lancer dans ce type de chantier que si plusieurs conditions sont réunies : qu’une personne dédiée à la technique SEO soit intégrée (pour maximiser la réactivité en cas de résultat contraire aux objectifs par exemple) et surtout s’il y a une problématique précise à corriger (historique ou dette technique importante…).