IoT : les opérateurs se préparent aux promesses de l’eSim

Par Journal du Net
Publié le 10/10/2019 à 17:17 | www.journaldunet.com
 

IoT : les opérateurs se préparent aux promesses de l'eSim

Les cartes SIM embarquées, dont les dernières certifications sont attendues pour la fin de l'année, offrent d'importantes perspectives en matière d'objets connectés grands publics.

La GSMA, l'association qui représente près de 800 opérateurs et constructeurs de téléphonie mobile dans le monde, doit publier avant la fin de l'année la spécification pour les eSIM destinés aux mobiles et tablettes, mais aussi aux objets connectés grand public. Ces cartes SIM virtuelles ou EUICC (le e de eSim étant pour embedded, soit carte sim embarquée ou intégrée) permettent aux utilisateurs de gérer eux-mêmes l'abonnement pour la connectivité de leurs devices et de bénéficier d'une maintenance à distance. "L'eSIM offre aux opérateurs plus d'espace disponible, une sécurité renforcée et une reprogrammabilité à distance. Elle représente une opportunité pour développer leurs offres, notamment dans la smart home", souligne Nicolas Chalvin, vice-président marketing pour les solutions eSIM chez le groupe électronique Thalès.

Plus de 2 milliards d'appareils devraient fonctionner avec une eSIM d'ici 2025

Orange et SFR ont d'ores et déjà lancé un forfait eSIM pour les montres connectées à leur réseau 4G. "L'eSIM facilitera le déploiement des montres connectées, des appareils domotiques et des objets de tracking car elle répond à des besoins de volumes importantes dans le monde", détaille Bernardo Cabrera, directeur d'Objenious, la filiale IoT de Bouygues Telecom. Les produits IoT pourront être commercialisés à l'international sans que les fabricants ne se soucient de la connectivité. Ces derniers devaient jusqu'à présent commander les cartes SIM d'opérateurs locaux en quantité suffisante, ce qui pouvait restreindre leur essor sur certains marchés.