L’association Libra va demander une licence en Suisse

Par Journal du Net
Publié le 11/09/2019 à 09:47 | www.journaldunet.com
 

L'association Libra va demander une licence en Suisse

CRYPTO-MONNAIE - L'organisation derrière la future crypto-monnaie de Facebook a entamé des discussions avec le régulateur suisse pour clarifier son statut et celui de la libra.

[Article mis à jour le 11 septembre 2019 à 09h47]L'association Libra s'apprête à demander une licence de système de paiement en Suisse, d'après un communiqué. Rien d'étonnant puisque l'organisation derrière la future crypto-monnaie de Facebook est basée à Genève. "Grâce à un cadre réglementaire neutre sur le plan technologique ainsi qu'une réglementation claire sur les business models basés sur la blockchain, la Suisse offre une voie d'innovation responsable en matière de services financiers en harmonie avec les normes financières mondiales et une surveillance rigoureuse", précise le communiqué. "Nous avons engagé un dialogue constructif avec la Finma (le régulateur suisse, ndlr) et pensons qu'il est réaliste q'un réseau blockchain open source puisse devenir un système de paiement régulé, sécurisé et avec peu de friction." Cette demande vise à la fois à clarifier le statut réglementaire de l'association et celui de la libra elle-même. La Finma a confirmé avoir reçu une demande de l'association Libra. 

A quoi sert la libra ?

La libra est le nom donné à la future crypto-monnaie de Facebook.  "La mission de Libra est de développer une devise et une infrastructure financière mondiales simples, au service de milliards de personnes", résume le livre blanc du projet, qui a été révélé le 18 juin 2019. La libra sortira au premier semestre 2020.  

La libra sera une crypto-monnaie indexée à un panier de devises fiat stables (non définies pour le moment), probablement le dollar, l'euro, la livre sterling et le yuan.