Le gouvernement s’inquiète toujours du cybercrime « as a service »

Par ITEspresso
Publié le 12/07/2019 à 10:01 | http://www.itespresso.fr
 

Vends logiciel malveillant « prêt à l’emploi ».

Sur la Toile ou dans les darknets, les annonces du genre se multiplient. Tout du moins d’après le ministère de l’Intérieur.

Ce dernier le déplore dans la 3e édition de son rapport annuel (document PDF, 142 pages) sur « la menace liée au numérique ».

Il ne s’attarde pas aussi longtemps sur le phénomène que l’an dernier, où il l’avait illustré entre autres par l’exemple des plates-formes de location de rançongiciels.