Retour sur le succès des marques “D2C”

Par Comarketing News
Publié le 15/07/2019 à 16:45 | http://comarketing-news.fr/
 

Le Slip Français, Ma Petite Mercerie, Cheerz… Une étude revient sur le modèle de ces marques françaises « Direct to Consumer » (D2C) qui ont choisi de se passer des distributeurs en bousculant au passage les codes du circuit traditionnel…

Rakuten Marketing vient de publier les résultats de son étude menée avec l’Institut Savanta sur les marques qui ont fait le choix du D2C (Direct to Consumer).

Slip Français, Ma Petite Mercerie, Cheerz, Sézane, Bobbies, Gemmyo ou Jimmy Fairly : autant de marques qui sont nées en ligne et qui font le choix d’y rester, mais jusqu’à quand ?

Elles ont su fédérer une communauté de consommateurs et ont ouvert une voix différente que ce soit sur le service client ou sur leurs engagements et leur transparence dans le processus de fabrication.

Le prix n’est plus un critère suffisant…

Sans surprise, l’étude révèle que le prix (67%) et la qualité du produit (61%) sont, de loin, les facteurs les plus importants pour déclencher l’acte d’achat.

En revanche, le point intéressant de ce classement montre que pour 26% des répondants, la troisième marche du podium est liée à l’engagement de la marque au respect de l’écologie.

Les exigences en matière de transparence, d’engagement éthique et écologique ne se sont jamais fait autant sentir partout en Europe.

Les marques ont tout intérêt à prendre la vague, en particulier quand elles s’adressent en direct et sans barrière à leurs consommateurs en créant un lien de confiance.