36% des français utilise un Adblocker. L’inbound marketing est-elle la solution ?

Actualités Marketing

LIAB et IPSOS viennent de publier une étude sur l’utilisation des bloqueurs de publicités (adblockers) en France en 2016. Il ressort de cette étude que plus d’un tiers des internautes français sont équipés d’un adblocker. Par rapport à Mars 2016, c’est une en hausse de 20%. Les conséquences pour les entreprises ne sont pas négligeables : comment continuer à toucher ses prospects, quels supports utiliser, comment investir ses budgets marketing, existe-t-il des solutions alternatives ?

Etude IAB adblocker octobre 2016 | http://www.IandYOO.com

Qu’est-ce qu’un Adblocker ?

Un adblocker est une extension du navigateur internet (Chrome, Edge, Firefox) qui empêche les publicités de s’afficher. Le blogueur de publicité analyse les requêtes HTTP en fonction de leurs adresses Internet et peut empêcher le chargement de IFrames, de scripts et de publicités (qui peuvent aussi bien être textuelles que visuelles).

7 portables sur 10 ont un adblocker

Le dernier rapport de l’IAB (Octobre 2016) réalisé avec IPSOS le taux d’équipement en Adblock s’établit comme suit selon les âges :

  • 16-24 : 55% (en augmentation de 4% depuis le début de l’année)
  • 25-34 : 45% (en augmentation de 15% depuis le début de l’année)
  • 35-49 : 33% (en augmentation de 17% depuis le début de l’année)
  • 50-59 : 31% (en augmentation de 19% depuis le début de l’année)
  • 60 et + : 26% (en augmentation de 30% depuis le début de l’année)

En termes d’appareils, 7 portables sur 10 ont un adblock installé, et 53% des ordinateurs de bureau ont aussi un bloqueur de publicité.

L’inbound marketing au secours des entreprises

L’inbound marketing est né en 2006 avec la naissance de la société Hubspot qui a contribué à démocratiser cette discipline du marketing. L’inbound marketing puise sa source dans la théorie du permission marketing développé par Seth Godin.

L’intérêt de l’inbound marketing est de proposer une nouvelle approche de la relation avec le consommateur basée sur la production de contenus éducatifs. Le principe est des plus simple : si une entreprise publie suffisamment de contenu éducatif et à valeur ajoutée alors le client viendra s’informer auprès de cette société et une relation durable pourra s’établir.

Ainsi contrairement aux pratiques classiques du marketing basées sur une approche outbound (où l’entreprise va au-devant du client dans une démarche d’interruption) l’inbound marketing propose de séduire le client. L’inbound marketing se base sur 4 piliers :

  • Attirer le prospect sur son site par du contenu éducatif et à valeur ajoutée
  • Convertir ce prospect en lead en lui demandant de laisser ses coordonnées en contrepartie d’une récompense (téléchargement d’un guide ou ebook, participation à un webinar, démonstration produit…)
  • Transformer ce lead en client en nourrissant le lead d’informations lui permettant de progresser dans son parcours d’achat
  • Fidéliser ce nouveau client

L’inbound marketing en quelques statistiques

Les canaux utilisés par l’inbound marketing sont les blogs d’entreprise, le SEO (référencement naturel), et les réseaux sociaux. Trois canaux que les entreprises peuvent facilement utiliser.

Selon Hubspot, aux Etats-Unis, le nombre de responsables marketing utilisant l’inbound marketing sera de 85% en 2016. L’inbound marketing n’est donc pas une discipline inconnue mais elle est assez peu utilisée en France pour l’instant.

Dans 93% des cas le cycle d’achat commence avec une recherche en ligne (source : Marketo). Le consommateur est devenu autonome. Il n’accepte plus d’être interrompu par des commerciaux intrusifs et près de 9 personnes sur 10 ne décrochent plus lors des campagnes de cold calling.

80% des décideurs préfèrent avoir de l’information par une série d’articles plutôt que des publicités. (Source : Exact Target). C’est donc que l’approche inbound est plus perspicace.

En termes de trafic, les sites web avec de 51 à 100 pages génèrent 48% de trafic en plus que des sites avec 1 à 50 pages (source : HubSpot).

Enfin, le coût d’un lead provenant de campagnes d’inbound marketing est 62% moins élevé que les leads issus de campagnes d’outbound marketing.

Conclusion

L’inbound marketing est particulièrement adapté en B2B. Il procure plusieurs avantages aux sociétés qui le mettent en œuvre :

  • Le consommateur vient à vous
  • Vous fournissez de la valeur au travers des contenus de valeur
  • L’inbound marketing vous assure un ROI avec des coûts maitrisés et un prix au lead moindre
  • Vous améliorer votre visibilité et votre notoriété
  • Vous générez du trafic qualifié
  • Vous alignez vente et marketing dans une démarche concertée

Pour plus d’informations sur l’inbound marketing et comment le mettre en œuvre, vous pouvez télécharger le guide IandYOO « Devenez un pro de l’inbound marketing ».

Consultant Inbound Marketing, Social Selling et Digital Marketing chez www.IandYOO.com. Je mets mon expertise en vente et marketing B2B au service des entreprises pour résoudre leurs problèmes, attirer de nouveaux clients et de créer de la notoriété pour la marque.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser les balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Recevez toutes nos actualités
Marketing

inscrivez-vous à la newsletter
Recevoir la newsletter
close-link