[Etude] Les moyens de paiement des français pour le e-commerce

Actualités E-commerce

Les français disposent actuellement de plusieurs moyens de payer leurs achats en ligne et cela va encore évoluer. Il est intéressant de savoir qu’en novembre prochain, les européens disposeront de l' »Instant Payments » ; où seules 10 secondes suffiront, pour un jour minimum ouvré actuellement, pour q’un règlement soit effectif. Les acteurs étant toujours à la quête de la meilleure solution pour leurs clients; Webloyalty, spécialiste de la monétisation d’audience pour les sites e-commerces, s’est intéressé aux pratiques des français en matière de moyens de paiement. Découvrez donc quelle alternative apparaît comme une révolution par rapport aux standards de paiement actuels et si les français sont prêts à passer au paiement instantané.

Le sondage a été effectué par Toluna, en 2016, auprès de 1000 répondants âgés de 18 ans et plus, en France.

La carte bancaire et Paypal sont les moyens de paiement préférés

Bien qu’en France, les moyens de paiement les plus récents et les plus innovants tels qu’Apple Pay ou Google Wallet, ils semblent très peu utilisés par les français. En effet, seulement 0,68% les utilisent mais ils préfèrent la carte bleue (46,39%)  mais aussi Paypal (31,35%).

Les jeunes préfèrent la cb, les seniors Paypal

Les jeunes, les « 18-34 ans » sont aujourd’hui les plus nombreux à préférer la carte bancaire ; ils sont 56% contre 44% chez les « 35-54 ans » et seulement 38% chez les « 55 ans et plus ».

En ce qui concerne Paypal, l’écart est nettement plus réduit et ce sont les seniors qui sont les plus nombreux à l’utiliser. Ils sont 34% alors que les plus jeunes ne sont que 28%, par exemple.

Une utilisation de ces moyens dans toutes les catégories socio-professionnelles

Autant représentés chez les hommes que chez les femmes, le paiement en ligne par carte bancaire trouve plus d’adeptes chez les CSP+ avec 50% des répondants ; contre 45% chez les CSP- et 43% chez les inactifs.

En revanche, ce sont les inactifs qui ont une réelle préférence pour le paiement via Paypal puisqu’ils comptabilisent 35% des répondants (contre 30% chez les CSP- et les CSP+).

Les cashbackers

Aujourd’hui, la tendance est au Smart Shopping, les français ont rompu avec les nouveaux modes de consommation en ligne et optimisent de plus en plus leur pouvoir d’achat. Ainsi, l’étude Toluna pour Webloyalty révèle que les cashbackers, adeptes de bons plans, sont plus nombreux à utiliser les nouveaux moyens de paiement « non traditionnels » tels que Paypal (36,5%) que les non-cashbackers (26%). Ils consomment plus et de façon plus régulière en ligne, ils sont certainement plus à même d’adopter, dans un futur proche, ces nouveaux moyens de paiement.

 

Le directeur général adjoint de Webloyalty France, Rodolphe Oulmi, déclare : « Alors que le secteur bancaire s’efforce d’innover continuellement pour proposer des moyens de paiement toujours plus « smart », les français n’ont sans doute pas encore pris toute la mesure des avantages liés à l’utilisation des solutions émergentes telles que Google Wallet ou Apple Pay. Probablement voué à un grand succès, on peut quand même légitimement s’interroger sur le temps qu’il faudra aux français pour faire renter le virement instantané dans leurs habitudes au détriment sans doute, au départ, des paiements en espèces et par chèque. »

Passionnée par le marketing, la lecture et l'écriture font partie de mon quotidien. Je suis rédactrice sur Actu-Marketing.fr et m'occupe également des réseaux sociaux.

3 Commentaires

  1. Ce n’est pas « 1 jour ouvré au minimum », mais au maximum. De fait, la directive des services de paiement est très claire à ce sujet : le crédit en compte du bénéficiaire doit intervenir au plus tard le jour ouvré suivant l’acceptation de l’ordre de virement par la banque de l’émetteur. Et c’est globalement respecté, même si certaines banques ont dû se faire rappeler à l’ordre.
    L’instant payment (sans « s ») ne vise pas qu’à l’éradication du chèque et du cash, mais également il participera à une forte régression de la carte de paiement. Lorsque les commerçants comprendront les deux avantages qui lui sont liés : le crédit en compte dans un délai de 10 secondes, et, l’absence de commission interbancaire de paiement prélevée par leur banque et reversée à la banque du porteur.

    Répondre

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser les balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

.slidein-overlay.content-59c108ba94476 .cp-slidein-body-overlay { background: #f7296b; }

Recevez toutes nos actualités
Marketing

inscrivez-vous à la newsletter
Recevoir la newsletter
close-link