Génération Z : quelles sont réellement les pratiques digitales des jeunes ?

Actualités Réseaux sociaux

Nés en même temps que les réseaux sociaux, les jeunes de la génération Z surprennent par leur capacité à zapper, à s’informer, bref, à manier les outils de communication 2.0 comme personne. Mais quels réseaux privilégient-ils ? Quelles sont leurs pratiques digitales ? Zoom sur l’étude de Diplomeo, menée auprès de 3708 jeunes, pour répondre à ces questions.

Snapchat, numéro un pour le partage

Sur le podium des réseaux sociaux préférés des Z, Snapchat rayonne, suivi par Facebook puis Youtube.

Côté partage social media, le constat est sans appel pour les autres applications : Snapchat est irrévocablement gagnant. Tout d’abord, 51 % des jeunes interrogés favorisent Snapchat pour partager des photos contre seulement 24 % pour Instagram. Ultra intuitive, l’application est aussi privilégiée pour l’envoi de vidéos, 56 % des sondés l’ayant positionné en premier dans cette catégorie. Il faut dire que les vidéos de Snapchat ont tout pour plaire : courtes, efficaces avec possibilité d’ajouter des filtres et de modifier sa voix. Il n’en faut pas plus pour séduire les Z qui l’utilisent également en priorité pour publier une story (76%). Seulement 8 % des Z interrogés distinguent Instagram pour leurs stories.

Il est également intéressant de constater que les jeunes ne réservent pas Snapchat à leurs amis. 22 % des jeunes correspondant avec leurs parents sur les réseaux sociaux le font via cette application et seulement 6 % via Instagram. Favori sur toute la ligne, le petit fantôme jaune semble bel et bien semer le trouble dans le cercle très fermé des réseaux sociaux préférés des jeunes français.

Filtre et notoriété : les Z intéressés ?

On ne le sait que trop, avec Snapchat et Instagram, il est possible de sublimer un visage ou une situation à volonté. Mais combien de jeunes se servent systématiquement de ces fonctionnalités ?

#Nofilter, un hashtag bien connu de la sphère numérique qui semble correspondre à plus d’un jeune sur deux. En effet, 52 % des lycéens et étudiants interrogés n’utilisent pas de filtre lors de leurs publications sur les réseaux sociaux, tandis que les applications en mettent toujours plus à disposition de leurs utilisateurs.

Les Z ont une véritable culture du partage. D’ailleurs, l’étude Diplomeo nous apprend que lorsqu’ils voient quelque chose d’insolite, plus de la moitié d’entre eux, soit 54 %, ont pour premier réflexe de le partager à partir de leur smartphone. L’expérience de la « publication de l’assiette » a déjà été testée par 56 % des Z interrogés.

Mais pourquoi les jeunes sont-ils adeptes du fait de communiquer virtuellement sur leur quotidien ? Si certains partagent pour le plaisir et informer leurs proches, l’étude nous apprend que les jeunes le feraient pour une autre raison. En effet, presque un sondé sur 5 aurait pour ambition de se faire connaitre via les réseaux sociaux, gagner en notoriété par ce biais.

Entrepreneur Web depuis 2011, je me passionne pour les nouvelles technologies, les nouveaux business du Web, l’éducation numérique et le WebMarketing. Je suis et conseille plusieurs startups sur Paris et édite également mes propres sites.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser les balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*