La nouvelle génération se passionne pour la campagne présidentielle sur les réseaux sociaux

Actualités Marketing

Diplomeo, le premier salon étudiant en ligne, vient de dévoiler les résultats de son enquête concernant le suivi des lycéens et des étudiants à l’élection présidentielle. Les résultats montrent que les réseaux sociaux agissent comme un véritable aimant et arrivent à passionner les jeunes pour cette nouvelle campagne présidentielle.

Une campagne présidentielle suivie par les jeunes

Le constat est sans appel. 87 % des étudiants et 82 % des étudiants affirment suivre la campagne présidentielle qui se prépare depuis maintenant de nombreux mois. Cette campagne présidentielle est secouée chaque semaine par de nouveaux rebondissements et les débats entre les candidats alimentent les passions. Mais il est également important de se poser les bonnes questions : comment les jeunes se tiennent-ils informés ?

La télévision captive les jeunes pour la présidentielle

La publication du sondage de Diplomeo apporte des premiers éléments de réponse. La télévision demeure le média le plus consommé par les jeunes pour suivre cette élection présidentielle d’après 86 % des lycéens et 79 % des étudiants. Il est vrai que la campagne présidentielle représente le sujet incontournable du moment. Les multiples chaînes d’information enchaînent les débats avec les candidats à la présidentielle.

Chaque discours, chaque rencontre avec un candidat est ensuite commenté et analysé dans les moindres détails par des intervenants spécialistes de la politique française dans l’objectif de susciter une opinion chez le téléspectateur. Les jeunes peuvent identifier plus facilement un candidat et assimiler plus rapidement son programme. Mais la télévision ne serait pas aussi objective qu’il n’y paraît au regard des jeunes. L’émergence des médias numériques et la suprématie des réseaux sociaux auront ainsi (presque) changé la donne.

En revanche, les chiffres du sondage baissent rapidement lorsque les jeunes citent d’autres sources d’informations, notamment les journaux (qui attirent seulement 38 % des étudiants et 27 % des lycéens) et la radio (29 % des étudiants et 28 % des lycéens). Hormis la télévision, les médias traditionnels n’arrivent plus à renouveler leur audience et à séduire une population plus jeune.

Les réseaux sociaux partent à la conquête des jeunes

Les réseaux sociaux arrivent en deuxième position dans le classement (75 % des étudiants et 68 % des lycéens) et deviennent progressivement une source inépuisable d’information. Le réseau social sur lequel les jeunes suivent principalement les candidats à l’élection présidentielle est inévitablement Facebook (66 % des étudiants et 58 % des lycéens) puis arrive en deuxième position Twitter (21 % des étudiants et 28 % des lycéens).

Chaque média de petite ou de grande importance possède un compte sur ces plateformes numériques. Les articles ayant pour thématique la campagne présidentielle se propagent à une vitesse impressionnante. Que l’article soit de nature à apporter un éclairage aux jeunes sur l’importance de l’élection présidentielle ou bien soit de nature à parodier les enjeux des débats présidentiels, les jeunes réagissent de manière spontanée et ne craignent pas d’exprimer explicitement leur point de vue. Certains jeunes citoyens proposent également de décrypter les programmes des candidats de manière plus neutre à travers la mise en ligne de vidéos pédagogiques sur Youtube notamment : près de 12 % des étudiants et 10 % des lycéens suivent l’élection sur cette plateforme de partage de vidéos.

Les médias ne constituent pas une seule et unique source d’informations. Les candidats à l’élection présidentielle investissent également un grand nombre de réseaux sociaux et peuvent ainsi transmettre un message à la nouvelle génération. Le fondateur du mouvement « En Marche ! » Emmanuel Macron serait le candidat le plus suivi par les jeunes (pour 31 % des étudiants et 26 % des lycéens). Serait-ce en partie dû à sa personnalité désinvolte et non conventionnelle ou plutôt à son programme novateur ? Dans tous les cas, être présent sur les réseaux sociaux permet de conquérir un nouvel électorat plus jeune et plus diversifié. Les jeunes sont invités dans une dizaine de jours à voter pour le premier tour à la présidentielle, nul doute que le poids de cet électorat permettra de donner une nouvelle dynamique à cette élection.

Entrepreneur Web depuis 2011, je me passionne pour les nouvelles technologies, les nouveaux business du Web, l’éducation numérique et le WebMarketing. Je suis et conseille plusieurs startups sur Paris et édite également mes propres sites.

2 Commentaires

  1. Excellent article ! Je suis moi-même étudiante et je ne pensais pas que l’investissement des jeunes pour cette élection présidentielle était aussi conséquent. Bravo à eux ! Les réseaux sociaux ont encore beaucoup de choses à apporter et pas uniquement du négatif !

    Répondre

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser les balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Mot de passe perdu

Recevez toutes nos actualités
Marketing

inscrivez-vous à la newsletter
Recevoir la newsletter