Quitter Facebook à cause de l’affaire Cambridge Analytica ?

Actualités Réseaux sociaux

D’après un sondage Ifop publié dans le Parisien Magazine, un quart des français seraient prêts à supprimer leur compte Facebook. Il faut dire que le réseau social accuse l’entreprise Cambridge Analytica d’avoir recueilli des données personnelles, sans le consentement de ses utilisateurs. Facebook estime à 87 millions le nombre d’internautes à qui l’entreprise britannique aurait aspiré les données personnelles. C’est une affaire complexe et Mark Zuckerberg a du s’expliquer devant le sénat américain.

Les données de 87 millions d’utilisateurs révélées

Facebook estime à 87 millions le nombre d’utilisateurs dont les données personnelles ont été aspirées par Cambridge Analytica mais « seulement » 3 millions de personnes seraient concernées en Europe.

Les français sont 63% à posséder un compte Facebook et ils sont plus actifs sur ce réseau social que les autres avec une utilisation plus importante :

  • 63% possèdent un compte Facebook
  • 22% possèdent un compte Twitter
  • 21% possèdent un compte Instagram
  • 18% possèdent un compte Snapchat

Cette affaire pose également problème car Cambridge Analytica est une entreprise spécialiste de l’influence politique proche de Donald Trump. Les données auraient donc pu servir à l’élection du président actuel, dont la campagne avait lieu en 2016. Il est vrai que des dizaines de millions de données personnelles d’utilisateurs américains ont été « volées ».

Une confiance perdue ?

Il est clair que cette affaire a ébranlé la confiance des utilisateurs au point de créer le hashtag « DeleteFacebook ». Il faut avouer que 25% des français pensent à quitter Facebook et 9% des américains l’ont déjà fait.

La confiance envers Facebook n’est plus de mise pour deux tiers des français car il y a une crainte de voir utiliser ses données personnelles pour 65% des utilisateurs (risque d’escroquerie et d’arnaque pour 38%).

 

Le risque avec ce scandale Cambridge Analytica est que la confiance soit totalement perdue envers le réseau social donc qu’une suppression prochaine de nombreux comptes Facebook se fasse en France.

Mark Zuckerberg et son réseau social se sont déjà excusés « pour cette énorme erreur » et le fondateur a annoncé une série de mesures à venir afin « regagner la confiance perduesauvegarder la confidentialité des données des usagers…. » et « mettre fin … à des problèmes importants ».

Méthodologie de l’étude

Cette étude a été réalisée par Ifop pour Le Parisien Week-End sur un échantillon de 1013 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas au regard :

  • de critères sociodémographiques : sexe de l’individu, âge de l’individu ;
  • de critères socioprofessionnels : profession de l’individu ;
  • de critères géographiques : région administrative, taille d’unité urbaine.

Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 27 au 28 mars 2018.

Passionnée par le marketing, la lecture et l'écriture font partie de mon quotidien. Je suis rédactrice sur Actu-Marketing.fr et m'occupe également des réseaux sociaux.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser les balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Recevez toutes nos actualités
Marketing

inscrivez-vous à la newsletter
Recevoir la newsletter
close-link